Etablissements et services

Les établissements

Le Pôle Enfance Jeunesse est constitué de trois établissements : l’IEM d’Eybens, l’IEM-FP de Voreppe et le SESSAD Grenoble-Voiron.

L’APF est dotée d’une position privilégiée au carrefour de l’action associative et de la vie des services et des établissements sanitaires et médico-sociaux.

Elle dispose d’une connaissance approfondie des institutions et des besoins des personnes accueillies (déficience motrice, déficience intellectuelle, polyhandicap, autisme).

C’est dans ce cadre-là que des structures d’accompagnement scolaire, social et sanitaire des jeunes en situation de handicap moteur tel le Pôle Enfance Jeunesse (PEJ) de l’Isère ont été créés.

En pratique

Démarche inscription : les familles intéressées pour des renseignements ou une future admission doivent prendre contact avec l’établissement ou le service concerné pour avoir un rendez-vous avec le cadre responsable de l’admission pour un premier contact.

Dans le cas où le jeune n’a pas encore son orientation pour l’établissement, la famille devra constituer un dossier à la MDPH pour une demande d’orientation.

Un jeune orienté et notifié pour l’IEM FP Le Chevalon devra venir effectuer une journée de pré admission dans laquelle il rencontrera le médecin, une éducatrice, l’orthophoniste et l’ergothérapeute.

Les handicaps

Les instituts d’Éducation motrice (iem) ont pour objectif de répondre de façon adaptée aux attentes et besoins des jeunes accueillis « afin de promouvoir leur autonomie et leur protection, la cohésion sociale et l’exercice de la citoyenneté, à prévenir les exclusions et à en corriger les effets ». (Article l116-1 du code de l’action sociale et des familles).

La scolarisation des enfants est un point essentiel de l’inclusion sociale.

Les IEM évoluent de plus en plus vers un accompagnement individualisé au-delà de leurs murs. si l’organisation de ces structures s’en trouve profondément transformée avec un mode de fonctionnement qui se rapproche des services, celles-ci gardent cependant toute leur place dans le paysage médico-social.

Retour